couvin
couvin-2

Couvin,
un projet bénéfique pour tous !

La philosophie d’Elawan Energy Wallonie est de développer des projets en totale synergie avec les Villes et Communes, autant que possible. C’est clairement le mode de développement qui est recherché par l’équipe Wallonie.

Les Villes et Communes, en permettant que des projets puissent être développés sur des terrains leur appartenant, peuvent ainsi profiter de loyers substantiels qui constituent de précieuses rentrées financières portées au budget communal.

Ces rentrées nouvelles sont toujours l’occasion de développer des projets positifs pour la collectivité !

Elawan Energy Wallonie est heureuse de porter un projet unique en Wallonie à 6 éoliennes en forêt ardennaise du Ry de Rome, entre Couvin et Petigny, le long de la E420.

Ce projet, d’après un récent sondage publié dans l’Avenir, recueille un avis favorable de 43% des personnes sondées. Seuls 35% des votants s’y opposent.

Augustin Rommeleare - Expert en biodiversité

Projet - Couvin

Monsieur Rommeleare, vous êtes un expert en biodiversité. Pourriez-vous nous présenter votre métier et votre association ?

  • Je suis expert en biodiversité en zone agricole et forestière. Je travaille dans une ASBL de 5 personnes basée à Namur qui se nomme « Faune & Biotopes » et qui existe depuis une vingtaine d’années.
    Nous travaillons sur des projets différents et multi-acteurs : nous travaillons avec des industriels mais aussi des agriculteurs, des communes, des fermiers et même des chasseurs.
    Notre objectif dans tout projet est de réaliser des aménagements bénéfiques à la faune, et ce, partout en Région wallonne.

 

Vous avez été sélectionné comme expert compétent sur le projet de 6 éoliennes à Couvin sollicité par la société Elawan Energy. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce projet ? Quelles ont été ses particularités ? Quelles mesures ont été envisagées pour que ce projet s’intègre au mieux dans le paysage ?

  • Couvin est en effet un projet particulier car la faune est composée de différents oiseaux, notamment d’une cigogne noire. Des mesures doivent être mises en place pour que ces oiseaux soient attirés ailleurs de l’emplacement de l’éolienne. Il faut donc créer des lieux potentiels de chasse. Pour ce faire, il a fallu prendre contact avec des propriétaires de terrains dans le but de réaliser ce qu’on appelle un « chapelet de mares » pour lequel le promoteur s’engage à creuser et prendre les mesures nécessaires afin de dédommager les propriétaires des lieux. Elawan s’engage à indemniser pendant les 30 années d’exploitation de l’éolienne l’équivalent de 90 années de mesures environnementales. Les mesures prises (vieillissement – pas d’abattage) resteront bien en vigueur pendant 90 années, mais la perte d’exploitation qui en résulterait, elle, sera évaluée et  indemnisée sur 30 ans. De ce fait, la Commune est certaine d’être indemnisée pour le manque de rendement sur ses parcelles.
    En tant qu’experts, nous avons rencontré le DNF (Département Nature et Forêt) et l’ingénieur local, la Région wallonne, la commune et le promoteur afin de rapprocher ces différents acteurs au bénéfice de la faune sauvage et de ses habitats.
  • Une autre mesure est celle de créer une réserve naturelle de 12 hectares de forêt composée d’arbres morts, favorables aux oiseaux et insectes.
  • Les mesures qui sont envisagées ne sont pas uniquement à prendre en compte au pied des éoliennes. C’est envisagé jusqu’à 5-10km à vol d’oiseau des projets pour éviter d’avoir des oiseaux proches des machines.

Il s’agit de mesures fiables ?

  • Les projets sur lesquels on a déjà mis en place des mesures similaires, il y a bien sûr des résultats. Ces mesures fonctionnent très bien.

 

Il s’agit aussi d’un projet qui profite à la commune. Pourriez-vous m’indiquer de quel(s) avantage(s) elle bénéficie ?

  • Elawan Energy interviendra en faisant bénéficier à la commune d’une compensation financière équivalent à 90 ans, rapportée aux 30 années d’exploitation.

 

Une dernière chose à ajouter ?

  • Le positionnement de notre ASBL est neutre. Nous ne faisons aucun tri dans les projets éoliens, notre travail est réalisé au bénéfice de la nature. Notre force est cette neutralité qui permet à la Région wallonne de savoir que nous faisons correctement notre étude pour le bien être des oiseaux et des aménagements nature.